Filtre laine de roche

Fonctionnement du filtre à laine de roche

Les eaux usées brutes transitent par une fosse toutes eaux et sont ensuite redirigées vers le filtre à laine de roche. Le principe d’épuration repose sur de la filtration sur de la laine de roche imbriquée sous la forme de cubes à l’intérieure d’une cuve.

La filtration fait intervenir plusieurs phénomènes d’ordre physiques, chimiques et biologiques. L’eau est retenue dans la laine de roche et les éléments qu’elle contient sont soumis à des transformations qui relèvent majoritairement de processus d’épuration biologique.

Les matières en suspension sont retenues par filtration mécanique. Cette filtration mécanique va créer un bio-film sur la surface du filtre métabolisé en permanence par la microfaune et la microflore.

La microflore (ou micro-organismes) assure la dégradation de la quasi totalité des matières organiques. Ces micro-organismes utilisent l’oxygène comme accepteur d’électron. Le gaz est alors oxydé en gaz carbonique ( CO2). Il est donc primordial pour le bon fonctionnement du filtre d’avoir une oxygénation convenable. L’azote contenu dans les eaux usées est transformé après plusieurs étapes en nitrates. Le phosphore, essentiellement présent sous la forme d’orthophosphates, est éliminé  par adsorption et par précipitation.

Les eaux usées traitées sont ensuite dirigées vers le milieu hydraulique superficiel ou infiltrées dans le sol si les conditions le permettent.

Les filtres à laine de roche sont des dispositifs de traitement soumis à la procédure d’agrément ministériel.

Taille/dimension

La surface utile de filtration pour une habitation de 5 pièces principales est faible : de l’ordre de 4m².

Entretien

L’entretien consiste généralement en une vidange de la fosse toutes eaux située en amont lorsque 50% du volume utile cette dernière est occupé par des boues. Le milieu filtrant à base de laine de roche doit être remplacé tous les 8 à 10 ans (fréquence indicative).

Coût de mise en oeuvre