Fonctionnement d’une phyto-épuration (filtre plante)

Fonctionnement d’une phytoépuration (filtre plante)

Fonctionnement d’une phyto-épuration (filtre plante)

Fonctionnement d’une phyto-épuration (filtre plante)

Les eaux usées brutes transitent par une fosse toutes eaux et sont ensuite redirigées vers le dispositif de phytoépuration. Le principe d’assainissement de la phyto-épuration est une filtration des effluents sur des massifs de sable sur lesquels les végétaux sont plantés. Le végétal n’a pas de rôle épurateur mais permet néanmoins la bonne aération des massifs et bénéficie d’un pouvoir dé-colmatant.

L’épuration des eaux usées se fait généralement par une succession de massif à différents étages. Un premier à écoulement vertical et un second à écoulement horizontal. L’épuration des eaux usées sur les massifs fait intervenir plusieurs phénomènes d’ordre physiques, chimiques et biologiques. Le premier étage étant le siège d’une réaction aérobie, les matières en suspension sont retenues par filtration mécanique. Le second étage est le siège de réactions aérobies et anaérobies. La microflore (ou micro-organismes) assure la dégradation de la quasi totalité des matières organiques. Les eaux usées traitées sont ensuite dirigées vers le milieu hydraulique superficiel ou infiltrées dans le sol si les conditions le permettent.

La phytoépuration est un dispositif de traitement soumis à la procédure d’agrément ministériel.

Taille/dimension

Les dimensions d’un filtre planté peut être considérées comme  faibles à moyennes (environ 50 m²).

Entretien

L’entretien associé au filtre planté consiste principalement à réaliser une vidange de la fosse, un désherbage de la surface des filtres et une coupe ou faucardage des végétaux.

Coût de mise en oeuvre

Autres recherches :

filtre epurateur pour fosse septique, filtre planté installation